Aller au contenu principal

ZOVATIN



Simvastatine.

IDENTIFICATION DU MEDICAMENT

FORMES ET PRÉSENTATIONS
Boite de 30 comprimés pelliculés.

COMPOSITION
Simvastatine 20 mg / 40 mg.

Excipients: buthylhydroxyanisole, acide ascorbique, acide citrique monohydraté, cellulose microcristalline, amidon de maïs prégélatinisé, lactose, stéarate de magnésium, opadry (hypromellose, hydroxypropylcellulose, dioxyde de titane, talc, oxyde de fer jaune) q.s.p. un comprimé.

CLASSE PHAMACOTHERAPEUTIQUE
Hypolipémiant /Inhibiteur de l'HMG-Co A réductase (C : Système cardiovasculaire).

INDICATIONS

• Traitement de certaines hypercholestérolémies lorsque la réponse au régime et aux autres traitements non pharmacologiques (par exemple,exercice physique, perte de poids) s'avère insuffisante.
• Prévention des complications cardiovasculaires: Chez les patients ayant des antécédents de maladie coronaire avérée, d'accident vasculaire cérébral, d'artériopathie périphérique avec cholestérol normal ou élevé
• Chez les patients diabétiques, avec cholestérol normal ou élevé ayant un haut risque cardiovasculaire.
Pour ces indications, la poursuite du régime est toujours indispensable.

POSOLOGIE ET MODE D'ADMINISTRATION

POSOLOGIE
La dose habituelle de ZOVATIN varie de 20 à 40 mg par jour.
La dose maximale de 80 mg/jour est seulement recommandée pour les patients ayant une hypercholestérolémie sévère et à risque élevé de complications cardiovasculaires.
Dans certains cas, des doses plus faibles peuvent être prescrire en particulier :
- Si prise d'un des médicaments déjà mentionnés
- En cas d'une insuffisance rénale sévère.

MODE D'ADMINISTRATION
Voie orale.
ZOVATIN est administré en une seule prise par jour, le soir.
Il peut être pris indifféremment, avant, pendant ou après le repas.
Les comprimés sont à avaler avec un verre d'eau sans être croqués.
Pour être efficace, ce médicament doit être utilisé très régulièrement, même si c'est pour une durée très longue.

CONTRE-INDICATIONS

Ce médicament ne doit pas être utilisé dans les cas suivants :
- Allergie connue à l'un des composants du médicament
- Affection hépatique évolutive, augmentation prolongée des enzymes du foie
- Grossesse et Allaitement 

MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI

MISES EN GARDE
- Antécédents médicaux et toute allergie
- Consommation importantes d'alcool ou antécédent d'une maladie du foie

PRÉCAUTIONS D'EMPLOI
• L'hypercholestérolémie exige une attention particulière, même si elle n'entraîne pas de troubles apparents : Suivre les recommandations diététiques (alimentation adaptée) qui aideront ce médicament à agir plus complètement
• Ce médicament n'est pas recommandé chez l'enfant
• Un bilan hépatique sera effectué avant traitement et régulièrement sous traitement.

LISTE DES EXCIPIENTS DONT LA CONNAISSANCE EST NECESSAIRE POUR UNE UTILISATION SANS RISQUE CHEZ CERTAINS PATIENTS :
Lactose - butylhydroxyanisole
Ce médicament contient de l'acide ascorbique.

INTERACTIONS

En raison du risque accru de problèmes musculaires lors de la prise de ZOVATIN, certaines associations sont à prendre en compte:
Associations contre-indiquées :
Antiprotéases, délavirdine, antifongiques azolés , acide nicotinique à forte dose, fénovérine
Associations déconseillées :
Fibrates, anticoagulants oraux, ciclosporine, diltiazem, vérapamil, antibiotiques de la famille des macrolides, néfazodone
Le jus de pamplemousse contient une ou plusieurs substances qui peuvent modifier le métabolisme de certains médicaments. La consommation de jus de pamplemousse doit être évitée pendant le traitement.

GROSSESSE et ALLAITEMENT

L'utilisation de ce médicament est contre-indiquée pendant la grossesse et l'allaitement.

EFFETS INDÉSIRABLES

Pour la plupart, les effets signalés avec simvastatine ont été légers et de courte durée :
Les effets suivants ont été rapportés rarement :
- atteintes musculaires (à type de crampes, myalgies) parfois associées à une rhabdomyolyse
- troubles digestifs: constipation, douleurs abdominales, ballonnements, digestion difficile, diarrhée, nausées, vomissements, pancréatite
- troubles du foie.
- Les problèmes musculaires étant graves dans de rares cas : myalgies, une sensibilité musculaire douloureuse ou une faiblesse musculaire : hépatite, ictère.
- troubles cutanés : démangeaisons, alopecie. 
- réactions d'hypersensibilité : réactions allergiques qui peuvent se manifester par un certain nombre de symptômes : oedème de Quincke, vascularite, thrombocytopénie, éosinophilie, arthralgies, urticaire, bleus exceptionnels, bouffées vasomotrices (rougeur transitoire d'origine vasculaire), photosensibilité, dermatomyosites,fièvre, essoufflement et malaise
- signes neurologiques: maux de tête, fourmillements, vertiges, neuropathie périphérique, fatigue.

Voir aussi:

The subscriber's email address.