Aller au contenu principal

LARGACTIL



chlorpromazine

IDENTIFICATION DU MEDICAMENT

FORMES ET PRÉSENTATIONS

Solution injectable en ampoule
Boîte de 5.

COMPOSITION
Chlorpromazine chlorhydrate, exprimé en base 25 mg
Excipients :disulfitede sodium (E223),sulfite de sodium (E221), chlorure de sodium, citrate de sodium, acide ascorbique, eau pour préparations injectables q.s.p. une ampoule de 5 ml.

CLASSE PHAMACOTHERAPEUTIQUE
ANTI PSYCHOTIQUE

INDICATIONS

Traitement de certains troubles du comportement.

POSOLOGIE ET MODE D'ADMINISTRATION

POSOLOGIE

RÉSERVÉ A L'ADULTE.
La posologie est variable et doit être adaptée à chaque cas.

MODE D'ADMINISTRATION

Voie injectable intra-musculaire ou intra-veineuse en perfusion.

CONTRE-INDICATIONS

- allergie à la chlorpromazine ou à l'un des autres constituants de la solution,
- risque de glaucome,
- difficultés à uriner d'origine prostatique ou autres,
- antécédent d'agranulocytose,
- en association avec :
• le sultopride,
• lesagonistes dopaminergiquessauf lévodopa (amantadine, apomorphine, bromocriptine, cabergoline, entacapone, lisuride, pergolide, piribédil, pramipexole, quinagolide, ropinirole) en dehors du cas du patient parkinsonien.

MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI

MISES EN GARDE

- L'apparition de fièvre accompagnée ou non de signes d'infection (angine...), de pâleur ou de forte transpiration.
- La survenue d'une rigidité musculaire et de troubles de la conscience, accompagnés d'une fièvre inexpliquée au cours du traitement.
- Afin de dépister un éventuel trouble cardiaque, pratiquer un électrocardiogramme! Ce médicament peut en effet, dans de très rares cas, provoquer des troubles du rythme cardiaque potentiellement fatals.
- Constipation persistante, ballonnement important et douleurs abdominales. Ce médicament peut en effet, dans de très rares cas, provoquer une occlusion intestinale.

PRÉCAUTIONS D'EMPLOI
- maladie cardiaque,
- maladie du foie ou des reins,
- antécédents de convulsions (anciennes ou récentes), épilepsie,
- constipation,
- hype de la prostate.
La prise de boissons alcoolisées est fortement déconseillée pendant la durée du traitement.
Il est recommandé de rester allongé pendant au moins une demi heure après l'injection.

CONDUITE ET UTILISATION DE MACHINES
L'attention est attirée notamment chez les conducteurs de véhicules et les utilisateurs de machines, sur les risques de somnolence attachés â l'emploi de ce médicament.

SPORTIFS

EN CAS DE SURDOSAGE
Risque de survenue de troubles cardiaques graves.

Liste des excipients dont la connaissance est nécessaire pour une utilisation sans risque chez certains patients
Sulfite de sodium. Disulfite de sodium.

INTERACTIONS

Médicaments utilisés dans le traitement de la maladie de Parkinson sauf lévodopa et certains médicaments donnant des torsades de pointes : les antiarythmiques de classe Ia (quinidine, hydroquinidine, disopyramide), les antiarythmiques de classe III (amiodarone, sotalol, dofetilide, ibutilide), certains neuroleptiques (thioridazine, lévomépromaz'me, trifluopérazine, cyamémazine, amisulpride, sulpiride, tiapride, pimozide, halopéridol, dropéridol) et autres médicaments tels que : bêpridil, cisapride, diphémanil, érythromycine IV, mizolastine, vincamine IV, halofantrine, pentamidine, sparfloxacine, moxifloxacine, spiramycine IV

GROSSESSE et ALLAITEMENT

La chlorpromazine, dans les conditions normales d'utilisation, peut être utilisée pendant la grossesse.
L'allaitement est déconseillé pendant la durée du traitement par ce médicament.

EFFETS INDÉSIRABLES

- hypotension orthostatique,
- sécheresse de la bouche, dysurie , constipation voire occlusion intestinale,
- troubles visuels dont des troubles de l'accommodation,
- somnolence, anxiété, troubles de l'humeur,
- tremblements, rigidité et/ou mouvements anormaux,
- impuissance, frigidité,
- prise de poids,
- aménorrhée, gynécomastie, galactorrhé,
- modification de la glycémie.
• Rarement :
- troubles du rythme cardiaque pouvant exceptionnellement entraîner un décès,
- allergie cutanée, photosensibilité,
- jaunisse, hépatite,
- fièvre, forte transpiration, pâleur (Syndrome malin des neuroleptiques) 
 Exceptionnellement :
- lupus érythémateux systémique (maladie inflammatoire),
- granulocytopénie,
- érection douloureuse et prolongée.
En raison de la présence de sulfites dans la composition de la solution injectable, risque de réactions allergiques, y compris réaction allergique généralisée avec bronchospasme.

Voir aussi:

The subscriber's email address.