Aller au contenu principal

NORMACOL LAVEMENT



Solution rectale, flacon unidose

IDENTIFICATION DU MEDICAMENT

FORMES ET PRÉSENTATIONS

Flacon unidose de 130 ml (ADULTES)
Flacon unidose de 60 ml (ENFANTS)

COMPOSITION

 

ENFANTS

 

ADULTES
 
Dihydrogénophosphate de sodium dihydraté (DCI)

 

10,92 g

 

23.66 g
 
Hydrogénophosphate de sodium dodécahydraté (DCI)   4,8 g

 

10,4 g
 
Gomme de Sterculia hydrolysée
 
Q.S.P

 

Q.S.P
 
Acide sorbique

 

Q.S.P
 
Q.S.P
 
Parahydroxybenzoate de méthyle sodé
 
Q.S.P
 
Q.S.P
 
Eau purifiée
 
Q.S.P
 
Q.S.P
 

CLASSE PHAMACOTHERAPEUTIQUE
Laxatif stimulant (A : appareil digestif et métabolisme)

INDICATIONS

- Préparation aux examens radiologiques et endoscopiques du rectosigmoïde.
- Traitement symptomatique de la constipation basse.

POSOLOGIE ET MODE D'ADMINISTRATION

POSOLOGIE

• Préparation aux examens endoscopiques ou radiologiques: 1 lavement la veille au soir et 1 le jour de l'examen.
Constipation: 1 lavement 5 à 20 minutes avant le moment choisi pour l'exonération.

MODE D'ADMINISTRATION

Voie rectale
La solution est présentée en flacon plastique souple servant de poire et muni d'une canule rectale lubrifiée.
Lors de l'administration du lavement, le sujet peut être couché sur le dos ou sur le côté.
Après retrait de la canule, le patient gardera la même position jusqu'à l'apparition d'un besoin d'évacuer, soit durant 2 à 5 minutes.

CONTRE-INDICATIONS

- Enfant de moins de 15 ans (forme adultes); enfant de moins de 3 ans (forme enfants).
- Désordres hydro-électrolytiques avec rétention sodée.
- Patients présentant une occlusion intestinale
- Insuffisance rénale sévère
- Mégacôlon (congénital ou acquis)

MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI

MISES EN GARDE

Une utilisation prolongée ou répétée est déconseillée.
• Constipation occasionnelle:
- Elle peut être liée à une modification récente du mode de vie (voyage). Le médicament peut être une aide en traitement court.
- Toute constipation récente inexpliquée par le changement du mode de vie
- Toute constipation accompagnée de douleurs, de fièvre, de gonflement.

• Constipation chronique (constipation de longue durée):

- Elle ne doit pas être traitée par un laxatif stimulant.
- Elle peut être liée à deux causes:
* soit une maladie de l'intestin,
* soit à un déséquilibre de la fonction intestinale dû aux habitudes alimentaires et au mode de vie.
- Le traitement comporte entre autres:
* une augmentation des apports alimentaires en produits d'origine végétale
* une augmentation de la consommation d'eau et de jus de fruits
* une augmentation des activités physiques
* une rééducation du réflexe de défécation
* parfois, l'adjonction de son à l'alimentation.
• Cas particulier de l'enfant:
Chez l'enfant le traitement de la constipation est basé sur des mesures d'hygiène de vie et de diététique: notamment utilisation de la bonne quantité d'eau avec les poudres de lait infantile, alimentation riche en produits d'origine végétale, adjonction de jus de fruits.
(La prise régulière de laxatifs dans le jeune âge peut entraver le fonctionnement normal du réflexe de défécation.)

PRÉCAUTIONS D'EMPLOI
- Il est préférable d'éviter ce médicament en cas de poussée hémorroïdaire, de fissure anale et de rectocolite hémorragique.
- Les patients porteurs d'une malformation ano-rectale (imperforation, atrésie), d'une altération de la fonction rénale, d'insuffisance cardiaque, ou soumis à un régime désodé strict, car il existe un risque de troubles électrolytiques.
- Les patients recevant des traitements pouvant affecter le taux d'électrolytes (par exemple diurétiques, lithium...) en raison du risque d'addition des effets.

CONDUITE ET UTILISATION DE MACHINES

SPORTIFS

LISTE DES EXCIPIENTS A EFFET NOTOIRE
- Acide sorbique.
- Parahydroxybenzoate de méthyle sodé.

GROSSESSE et ALLAITEMENT

Le traitement de la constipation de la grossesse ne doit faire appel aux laxatifs par voie rectale que de façon très ponctuelle. Il est préférable par mesure de précaution de ne pas utiliser les laxatifs stimulants phosphate.

EFFETS INDÉSIRABLES

En cas d'utilisation prolongée, risque de sensation de brûlure anale.

Voir aussi:

The subscriber's email address.