Aller au contenu principal

HYALGAN



Acide Hyaluronique.

IDENTIFICATION DU MEDICAMENT

FORMES ET PRÉSENTATIONS
HYALGAN® 20 mg/2ml solution injectable par voie intra-articulaire en seringue pré remplie.

COMPOSITION
Hyaluronate de sodium 20 mg.

Excipients : chlorure de sodium, phosphate monosodique di-hydrate, phosphate disodique dodécahydi lté, eau pour préparations injectables q.s.p 2 ml pour une seringue de 2 ml.

CLASSE PHAMACOTHERAPEUTIQUE
Autres médicaments des troubles musculo-squelettiques ATC Code : M09AX01

INDICATIONS

Maladies dégénératives et traumatiques des articulations. Adjuvant dans les chirurgies orthopédiques.

POSOLOGIE ET MODE D'ADMINISTRATION

POSOLOGIE

Injection intra-articulaire de 2 ml de HYALGAN® (20mg) une fois par semaine pendant 5 semaines ou selon avis médical.

MODE D'ADMINISTRATION

Voie strictement intra-articulaire.

Réservé à l'adulte.

CONTRE-INDICATIONS

Hypersensibilité individuelle au produit. A ce jour, aucune autre contre-indication à l'administration infra-articulaire d'acide hyaluronique n'est connue.

MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI

Il est nécessaire de suivre une technique correcte d'injection intra-articulaire dans des conditions d'asepsie rigoureuses.

CONDUITE ET UTILISATION DE MACHINES
HYALGAN n'affecte pas la vigilance des conducteurs de machines ou de véhicules à moteur.

GROSSESSE et ALLAITEMENT

GROSSESSE
L'utilisation de ce médicament est déconseillée pendant la grossesse. Si vous découvrez que vous êtes enceinte pendant le; traitement consultez rapidement votre médecin, lui seul pourra adapter le traitement à votre état. Demandez conseil à votre médecin ou à votre pharmacien avant de prendre tout traitement.

ALLAITEMENT
Par mesure de prudence, ce médicament ne doit pas être utilisé en cas d'allaitement.

EFFETS INDÉSIRABLES

HYALGAN® est généralement bien toléré. Toutefois dans de rares cas, certains patients peuvent être exposés passagèrement et modérément à des douleurs symptomatiques. Dans tous les cas de figures, toute suspicion d'effet secondaire (jurant le traitement avec HYALGAN* doit être rapportée à votre médecin.

SURDOSAGE

Aucun cas de surdosage n'a été rapporté, à ce jour.

PHARMACODYNAMIE

L'acide hyaluronique est un polymère naturel appartenant à la famille des glycosaminoglycanes (acidemuccopolysaccharidique), il constitue un important composant des matrices extra-cellulaires et est présent à hautes concentrations dans le cartilage et le liquide synovial.
Le principe actif de la spécialité pharmaceutique HYALGAN® est une fraction de haut poids moléculaire d'acide hyaluronique avec un haut degré de pureté et de définition moléculaire. L'administration de HYALGAN dans les articulations arthritiques favorise une normalisation de la viscoélasticité du liquide synovial et favorise une activation du processus de réparation tissulaire du cartilage articulaire.
Diverses données expérimentales démontrent que l'acide hyaluronique possède une activité anti-inflammatoire et antalgique. Cette propriété traduit une amélioration de la fonction articulaire et démontre que la symptomatologie objective liée à l'arthrose peut être contrôlée.

PHARMACOCINETIQUE

L'acide hyaluronique largement présent dans l'organisme est physiologiquement métabolisé après administration parentérale, par la voie métabolique commune.
Les résultats des études expérimentales chez les chiens et les lapins après Injection intra-articulaire unique et injections intra-articulaires répétées ont démontré que l'acide hyaluronique est rapidement distribué dans les tissus articulaires et persiste longuement.
L'effet du produit peut être retrouvé dans la membrane synoviale après deux heures de l'administration et persiste durant 7 jours.
La concentration maximale du produit est retrouvée principalement dans le liquide synovial mais également dans la capsule articulaire, les ligaments et les muscles adjacents.
Concernant la distribution dans les organes, la radioactivité a été retrouvée dans les reins, la moelle et la lymphe.
Le produit est excrété principalement pat la voie rénale.
Une étude réalisée chez les souris enceintes démontre, suite à une administration IV, l'existence de la radioactivité dans le placenta et dans les divers organes du foetus.
Tableau des substances vénéneuses: Non applicable.

Voir aussi:

The subscriber's email address.