Aller au contenu principal

DESFERAL



Déféroxamine.

IDENTIFICATION DU MEDICAMENT

FORMES ET PRÉSENTATIONS

DESFÉRAL® 100 mg/ml, poudre et solvant pour solution injectable.

Poudre et solvant pour solution injectable: 
Boîte de 1 flacon de 500 mg de poudre + 1 ampoule de 5 ml de solvant.

COMPOSITION
Composition de la poudre: Mésilate de déféroxamine 100 mg
pour 1 ml de solution reconstituée.
Composition du solvant: Eau pour préparations injectables.
Flacon de 500mg de mésilate de déféroxamine: 5 ml de solution reconstituée contiennent 500 mg de mésilate de déféroxamine.

CLASSE PHAMACOTHERAPEUTIQUE
DIVERS/ANTIDOTES/AGENTS CHÉLATEURS DU FER. [CodeATC:V03AC01]

INDICATIONS

Ce médicament est.préconisé dans, le traitement des:

- hémochromatoses (maladies dues à une surcharge en fer de l'organisme) primitives ou secondaires,

- intoxications martiales (dues au fer) aiguës,

- intoxication aluminique (due à l'aluminium) chez l'insuffisant rénal dialyse; ou comme test (Test au DESFÉRAL®)

- pour le dépistage des surcharges ferriques en fer,

- pour le diagnostic de l'intoxication aluminique.

POSOLOGIE ET MODE D'ADMINISTRATION

POSOLOGIE

Selon le cas

MODE D'ADMINISTRATION

VOIE SOUS-CUTANÉE, VOIE INTRAVEINEUSE en perfusion, VOIE INTRAMUSCULAIRE.

Dans des cas spécifiques: VOIE INTRAPÉRITONÉALE.
• La préparation reconstituée doit être utilisée extemporanément (au moment de la reconstitution) et s'administre par
voie sous-cutanée en perfusion, voie intraveineuse en perfusion ou voie intramusculaire.

• La solution de DESFÉRA® extemporanée ne doit pas être conservée plus de 24 heures à température ambiante
(25°C).

• Pour l'administration parentérale, utiliser de préférence le médicament sous forme de solution à 10 % dans de l'eau pour préparations injectables.

• Injecter 5 ml d'eau pour préparations injectables dans le flacon contenant 500 mg de poudre DESFÉRAL8 et bien agiter. N'employer que des solutions limpides et incolores.

• La solution à 10% de DESFÉRAL® peut être diluée dans les liquides à perfusion usuels (solutions de chlorure de sodium isotonique, de glucose, Ringer lactate).

• Le mode d'emploi de la pompe portable utilisée dans le traitement d'une surcharge martiale (due au fer) chronique est le suivant:

- Aspirer l'eau pour préparations injectables à l'aide d'une seringue.,

- Nettoyer à l'alcool le bouchon en caoutchouc du flacon de DESFÉRAL® puis injecter le contenu de la seringue dans le flacon.

- Bien agiter le flacon pour dissoudre le médicament.

- Remplir la seringue avec la solution de DESFÉRAL®.

- Fixer la canule sur la seringue, connecter la canule avec une aiguille de typé butterfly (papillon) puis remplir la canule avec la solution contenue dans la seringue, de manière à éliminer l'air restant.

- Placer ensuite la seringue sur la pompe à perfusion.

- Pour la perfusion, insérer l'aiguille butterfly sous la peau du ventre, du bras, de la cuisse ou de la hanche.

• Il est important de nettoyer très soigneusement la peau à l'alcool avant d'Insérer fermement l'aiguille jusqu'aux ailettes dans un pli de peau que l'on forme avec l'autre main. La pointe de l'aiguille doit pouvoir bouger librement. Si ce n'est pas le cas, il se peut que l'aiguille soit insérée de façon trop superficielle et n'atteigne pas le tissu sous-cutané. Essayer de l'insérer à un autre endroit préalablement désinfecté à l'alcool.

- Fixer ensuite l'aiguille et la maintenir par un sparadrap.

• La pompe se porte habituellement le long du corps à l'aide d'une ceinture ou d'un holster.

CONTRE-INDICATIONS

Ce médicament NE DOIT PAS ÊTRE UTILISÉ dans les cas suivants:

- allergie connue au DESFÉRAL®,

- insuffisance rénale sévère non dialysée,

- infection bactérienne évolutive,

- grossesse

MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI

MISES EN GARDE

• La prise de ce médicament nécessite une surveillance médicale stricte, notamment oculaire et auditive.

• Maladie des reins ou de survenue de fièvre, de douleurs abdominales diffuses ou de pharyngite et troubles visuels et auditifs.

PRÉCAUTIONS D'EMPLOI
• En cas d'administration par perfusion intraveineuse, la perfusion ne doit pas être trop rapide car il y a un risque de provoquer un collapsus (chute de la tension artérielle).

• En cas d'administration par voie d'injection sous-cutanée: l'aiguille ne doit pas être insérée trop près du derme. Ne pas absorber de vitamine C sans en informer votre médecin.
• Scintigraphie au gallium 67.

CONDUITE ET UTILISATION DE MACHINES
Certains effets secondaires rapportés avec ce médicament doivent inciter à la prudence les patients amenés à conduire des véhicules ou utiliser des machines.

INTERACTIONS

- Vitamine C à forte dose par voie intraveineuse

- Gallium 67

GROSSESSE et ALLAITEMENT

L'administration de ce médicament est déconseillée pendant la grossesse.

EFFETS INDÉSIRABLES

CE MÉDICAMENT PEUT CHEZ CERTAINES PERSONNES, ENTRAÎNER DES EFFETS PLUS OU MOINS GÊNANTS:

- au site d'injection: douleur, tuméfaction, infiltration, ulcération/croûtes;

- douleurs articulaires/musculaires, maux de tête, fièvre;

- rougeurs de la peau, urticaire (éruption cutanée), démangeaisons, oedème, hypotension, choc allergique;

- troubles oculaires et auditifs: lésion de la rétine avec troubles visuels de nature et d'intensité variables, rares cas d'opacité de la cornée, rares cas d'atteintes du nerf optique, exceptionnelles atteintes du nerf auditif;

- bourdonnements d'oreille, perte de l'acuité auditive;

- vertiges, convulsions très rares, hypotension.

Peuvent également survenir:

- nausées, vomissements, troubles du transit, douleurs abdominales;

- retard de croissance chez l'enfant.

A dose thérapeutique usuelle, ce traitement entraîne une coloration rouille des urines et parfois noire des selles.

SURDOSAGE

L'administration accidentelle d'une surdose ou l'administration accidentelle par voie intraveineuse peut être associée à une hypotension, une tachycardie et des troubles gastro-intestinaux; une cécité subite mais transitoire, une aphasie, une agitation, des céphalées, des nausées, une bradycardie ainsi qu'une insuffisance rénale aiguë, ont été rapportées. Il n'existe pas d'antidote spécifique. Arrêter le traitement par la déféroxamine et prendre les mesures symptomatiques appropriées.
La déféroxamine est dialysable.

Voir aussi:

The subscriber's email address.