Aller au contenu principal

CARDULAR PP URO 4mg



Doxasine mésilate.

IDENTIFICATION DU MEDICAMENT

FORMES ET PRÉSENTATIONS

Comprimés à libération prolongée.
Boite de 28.

COMPOSITION
1 comprimé à libération prolongée contient 4,85 mg de mésilate de doxazosine, soit 4 mg de doxazosine.

Excipients:

Les comprimés contiennent les excipients suivants :macrogol 200 000 hypromellose (solution à 2 % : 5 mPa.s) oxyde ferrique ( E 172) stéarate de magnésium (Phar. Eur.) macrogol 5 000 000 chlorure de sodium acétate de cellulose macrogol 3350 hypromellose (solution à 2 % : 15 mPa.s) dioxyde de titane ( E 171) gomme laque oxyde noir de fer (E 172).

CLASSE PHAMACOTHERAPEUTIQUE
Alpha-1 bloquant postsynaptique, médicament du prostatisme. Code ATC : G04C 4.

INDICATIONS

Le Cardular® PP Uro 4 mg est indiqué dans le traitement des manifestations cliniques de l'hypertrophie bénigne de la prostate.

POSOLOGIE ET MODE D'ADMINISTRATION

POSOLOGIE

Le traitement débutera par 4 mg de Cardular® une fois par jour.
Si nécessaire, en fonction de l'effet thérapeutique, la dose peut être portée à 8 mg de doxazosine une fois par jour. La dose maximale recommandée est de 8 mg, en une seule prise par jour.

La doxazosine peut être utilisée chez les patients atteints d'hypertrophie bénigne de la prostate, normotendus ou hypertendus.

Chez les patients à pression artérielle normale, les modifications de la pression artérielle sont généralement minimes.

Chez les patients souffrant d'hypertension et d'hypertrophie bénigne de la prostate, la monothérapie par la doxazosine traite efficacement les deux affections. Comme pour les autres médicaments de ce type, les patients doivent être surveillés en début de traitement. Pour le Cardular® PP Uro 4 mg, il n'a pas été pratiqué d'étude effet-dose.

Une augmentation de l'effet par augmentation de la dose jusqu'à 8 mg n'a par conséquent pas encore été démontrée.

• Utilisation chez les patients âgés : La posologie habituelle est recommandée chez les sujets âgés.

• Utilisation chez les patients insuffisants rénaux : La pharmacocinétique de la doxazosine n'étant pas modifiée chez les insuffisants rénaux et en l'absence d'indications d'une aggravation d'une insuffisance rénale préexistante par le doxazosine, la posologie habituelle est recommandée chez ce type de patients.

• Utilisation chez les patients souffrant d'insuffisance hépatique : Voir « Mises en garde et précautions d'emploi ».

Utilisation chez l'enfant : Sans objet.

MODE D'ADMINISTRATION

Voie orale.

Le Cardular® PP Uro 4 mg peut être pris pendant ou entre les repas.

Il faut avaler les comprimés entiers sans les croquer, les diviser ou les écraser avec une quantité suffisante de liquide. Voir « Mises en garde et précautions d'emploi »: information des patients.

Il n'est pas prévu de durée déterminée du traitement.

CONTRE-INDICATIONS

Le Cardular® PP Uro 4 mg est contre-indiqué :

- en cas d'hypersensibilité connue aux quinazolines (par ex. prazosine, térazosine, doxazosine) ou à l'un des excipients du produit- en cas d'hypotension ou d'antécédents d'hypotension orthostatique

- en cas d'antécédents d'obstruction oesophagienne ou gastro-intestinale, ou de rétrécissement du diamètre de la lumière du tractus gastro-intestinal.

Remarque : il ne faut pas traiter par le Cardular® PP Uro 4 mg les patients souffrant d'hypertrophie prostatique bénigne associée à un retentissement sur le haut appareil urinaire, d'une infection urinaire chronique ou de calculs vésicaux. On n'utilise généralement pas ce type de médicament en cas d'incontinence urinaire par regorgement, d'anurie ou d'insuffisance rénale avancée.

MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI

• Information des patients :

Il faut indiquer aux patients que les comprimés de Cardular® PP Uro 4 mg doivent être avalés entiers, sans être croqués, divisés ou écrasés.

Dans les comprimés de Cardular® PP Uro 4 mg, le principe actif est enfermé dans une matrice inerte et inabsorbable dans l'intestin, conçue pour contrôler sa libération prolongée. L'enveloppe vide est éliminée après son passage dans le tractus digestif.

Il faut dire aux patients de ne pas s'inquiéter s'ils voient éventuellement dans leurs selles des résidus ressemblant à un comprimé.

Une accélération du transit digestif (par ex. à la suite d'ablation d'une portion du tube digestif) peut entraîner une absorption incomplète.

Le retentissement clinique de ce fait reste incertain, compte tenu de la longue demi-vie de la doxazosine.

En particulier, au début du traitement, les effets alpha-bloquants de la doxazosine peuvent provoquer, lors des changements de position, une chute de la pression artérielle se traduisant par un vertige, une sensation de faiblesse ou, rarement, une perte de connaissance (syncope). Par prudence, le médecin doit surveiller la pression artérielle en début de traitement pour minimiser le risque de chute de la pression artérielle aux changements de position.

En début de traitement par la doxazosine, il faut recommander aux patients d'éviter les situations dans lesquelles un vertige ou une sensation de faiblesse peut entraîner un risque de blessure.

• Utilisation en cas de cardiopathie aiguë : Comme tous les antihypertenseurs vasodilatateurs, le Cardular® PP Uro 4 mg ne doit être utilisé qu'avec prudence dans les cardiopathies aiguës suivantes :
- oedème pulmonaire par sténose aortique ou mitrale
- insuffisance cardiaque à haut débit- insuffisance cardiaque droite due à une embolie pulmonaire ou à un épanchement péricardique
- insuffisance cardiaque gauche avec faible pression de remplissage.

• Utilisation en cas d'insuffisance hépatique : Comme tous les médicaments entièrement métabolisés par le foie, la doxazosine ne doit être utilisée qu'avec une prudence particulière en cas d'insuffisance hépatique. En raison d'une expérience insuffisante, il ne faut pas utiliser le produit en cas d'insuffisance hépatique sévère.

CONDUITE ET UTILISATION DE MACHINES

En particulier en début de traitement, l'aptitude à la conduite automobile et à l'utilisation de machines peut être compromise.

INTERACTIONS

Dans le plasma, la doxazosine se trouve, pour sa plus grande partie (98 %), liée aux protéines. Des études in vitro faites sur le plasma humain ont montré que la doxazosine n'a pas d'effet sur la liaison aux protéines de la digoxine, de la warafarine, de la phénytoïne et de l'indométacine.

Administrée en comprimé standard, c'est-à-dire à libération rapide, la doxazosine n'a pas exercé d'interaction indésirable en association avec les diurétiques thiazidiques, le furosémide, les bêtabloquants, les anti-inflammatoires non stéroïdiens, les antibiotiques, les antidiabétiques oraux, les uricosuriques et les anticoagulants.

La doxazosine augmente l'effet hypotenseur des autres médicaments antihypertenseurs.

GROSSESSE et ALLAITEMENT

Sans objet.

EFFETS INDÉSIRABLES

- Troubles hémo-lymphatiques : purpura, thrombocytopénie, leucopénie

- Troubles endocriniens : gynécomastie

- Troubles métaboliques et nutritionnels : goutte

- Troubles psychiques : agitation, nervosité, somnolence, insomnie, angoisse, dépression, anorexie, hyperphagie

- Troubles nerveux : étourdissements, céphalées, vertige, hypoesthésie, paresthésie, tremblements

- Troubles visuels : flou visuel

- Troubles auditifs : acouphènes

- Troubles cardiaques : palpitations, tachycardie, bradycardie, arythmies, douleurs thoraciques, angine de poitrine, infarctus du myocarde

- Troubles vasculaires : syncopes, vertige de position, hypotension de position, hypotension, oedèmes périphériques, accidents vasculaires cérébraux

- Troubles respiratoires: épistaxis, toux, bronchite, dyspnée, bronchospasmes, infections respiratoires, rhinite

- Troubles gastro-intestinaux : diarrhée, nausées, vomissements, constipation, dyspepsie, ballonne¬ments, gastro-entérite, coliques

- Troubles hépato-biliaires : ictère, cholestase, hépatite, anomalies de la fonction hépatique

- Troubles cutanés (peau et tissu conjonctif sous-cutané) : éruptions cutanées, prurit, alopécie

- Troubles locomoteurs : myalgies, arthralgies, crampes, myasthénie

- Troubles urinaires (reins et voies urinaires) : priapisme, troubles érectiles, augmentation de la diurèse, incontinence urinaire, difficultés à la miction, polyurie, dysurie, nycturie, infections des voies urinaires (dont cystite), hématurie

- Troubles généraux : hypersensibilités médicamenteuses, flush, sécheresse de la bouche, sensation de faiblesse, épuisement, malaise, dorsalgies, douleurs, symptômes grippaux, prise de poids.

SURDOSAGE

En cas d'hypotension due à un surdosage, le patient doit immédiatement être placé en décubitus avec la tête en position déclive.

Les mesures de soutien complémentaires éventuellement nécessaires doivent être prises au cas par cas.

La dialyse n'est pas efficace en raison de la forte liaison de la doxazosine aux protéines.

PHARMACODYNAMIE

La doxazosine améliore la dynamique urinaire et les symptômes chez les patients présentant une hypertrophie bénigne de la prostate. Cette action est due à un blo¬cage sélectif des récepteurs alpha-1 des muscles de la prostate et du col vésical.

Chez les hypertendus, le blocage des récepteurs alpha-1 provoque une vasodilatation périphérique. Ceci entraîne une baisse de la pression artérielle par réduction des résistances périphériques. Aucun phénomène d'échappement thérapeutique n'a été constaté en cas de traitement au long cours par le Cardular® PP Uro 4 mg. Il peut se produire occasionnellement une augmentation de l'activité rénine plasmatique et une tachycardie.

La doxazosine agit favorablement sur le bilan lipidique en augmentant légèrement le rapport HDL cholestérol/cholestérol total (augmentation d'environ 4 à 13 % par rapport à la valeur initiale). La signification clinique de ces résultats reste à établir. La doxazosine augmente de plus la sensibilité à l'insuline des patients chez qui cette dernière est altérée.

Le traitement par la doxazosine forme standard a montré une réduction de l'hypertrophie ventriculaire gauche. Les études de cet effet sur la morbidité et la mortalité cardio-vasculaires ne sont pas achevées. La doxazosine forme standard n'a pas d'effets défavorables sur les métabolismes lipidique et glucidique et elle convient au traitement des patients diabétiques.
Des études d'efficacité et de tolérance (sur un total de 1317 patients traités par la doxazosine) n'ont été conduites que sur des sujets ayant des valeurs initiales de l'I-PSS supérieures ou égales à 12 et un débit mictionnel maximal inférieur à 15 ml/seconde. Leurs résultats montrent que les patients stabilisés avec la doxazosine forme standard à 1, 2 ou 4 mg sont également bien équilibrés avec le Cardular® PP Uro 4 mg.

PHARMACOCINETIQUE

• Absorption :
Après administration par voie orale de doses thérapeutiques de Cardular® PP Uro 4 mg, la doxazosine est bien absorbée et atteint le pic de concentration plasmatique au bout de 8 à 9 heures. La valeur du pic est d'environ un tiers de celle obtenue avec la même dose de doxazosine forme standard. Les concentrations minimales (nadir) à 24 heures sont semblables pour les deux formes. Les propriétés pharmacocinétiques du Cardular® PP Uro 4 mg assurent un profil plus régulier de la courbe des concentrations plasmatiques. Le rapport pic/vallée (rapport zénith/nadir) du Cardular® PP Uro 4 mg est inférieur à la moitié de celui obtenu avec la doxazosine forme standard. A l'état d'équilibre, la biodisponibilité relative de la doxazosine du Cardular® PP Uro 4 mg par rapport à la forme standard est de 54 % pour la dose de 4 mg et de 59 % pour la dose de 8 mg. Les études phar¬macocinétiques du Cardular® PP Uro 4 mg chez des sujets âgés n'ont pas montré de différences significatives par rapport aux sujets plus jeunes.

• Métabolisme / élimination :
L'administration quoti¬dienne unique se base sur l'élimination biphasique et la demi-vie terminale de 22 heures. La doxazosine est largement métabolisée, moins de 5 % étant excrété sous forme inchangée. Les études phar¬macocinétiques de la doxazosine forme standard chez des patients insuffisants rénaux n'ont pas montré de différences significatives par rapport aux sujets à fonction rénale normale. On ne dispose encore que de données limitées sur l'utilisation chez l'insuffisant hépatique et sur l'effet des médicaments connus pour agir sur le métabolisme hépatique (par ex. cimétidine). Une étude clinique sur 12 patients souffrant d'insuffisance hépatique légère a montré une augmentation de 43 % de l'aire sous la courbe (AUC) et une diminution de 40. % de la clairance apparente après administration orale unique. La liaison de la doxazosine aux protéines plasmatiques est d'environ 98 %. La doxazosine est métabolisée principalement par O-déméthylation et par hydroxylation.

SÉCURITÉ PRÉCLINIQUE

Les études animales d'innocuité, de toxicité à dose répétée, de génotoxicité, de carcinogénicité et de tolérance gastro-intestinale n'ont pas fourni d'indications d'un risque particulier quant à une utilisation chez l'homme.

Voir aussi:

The subscriber's email address.