Aller au contenu principal

CALCIUM SANDOZ



Gluconolactate - Carbonate de calcium. 

IDENTIFICATION DU MEDICAMENT

FORMES ET PRÉSENTATIONS

Poudre pour solution buvable à 500 mg : Sachets, boîte de 30.

COMPOSITION
pour un sachet - Gluconolactate de calcium : 3,405 g - Carbonate de calcium : 0,150 g
Excipients : acide citrique anhydre, aspartam.
Teneur en calcium-élément : 500 mg ou 12,5 mmol/sachet.

CLASSE PHAMACOTHERAPEUTIQUE
Calcium, élément minéral (A : appareil digestif et métabolisme).

INDICATIONS

- Carences calciques, notamment en période de croissance, de grossesse, d'allaitement.

- Traitement d'appoint des ostéoporoses (séniles, post-ménopausiques, sous corticothérapie, d'immobilisation lors de la reprise de la mobilité).

POSOLOGIE ET MODE D'ADMINISTRATION

POSOLOGIE
 Carences calciques en général et ostéoporose chez l'adulte (traitement d'entretien) : 2 sachets par jour.

 Carences calciques en période de croissance chez l'enfant : 1 à 2 sachets par jour en fonction de la surface corporelle.

MODE D'ADMINISTRATION
Mettre la poudre dans un verre, ajouter de l'eau et boire immédiatement après dissolution.

CONTRE-INDICATIONS

- Hypersensibilité à l'un des constituants.

- Hypercalcémie, hypercalciurie, lithiase calcique, calcifications tissulaires.

- Immobilisations prolongées s'accompagnant d'hypercalcémie et (ou) d'hypercalciurie : le traitement calcique ne doit être administré qu'à la reprise de la mobilité.

- Phénylcétonurie (en raison de la présence d'aspartam).

MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI

L'administration conjointe de calcium et de vitamine D doit être faite sous stricte surveillance de la calcémie et de la calciurie. En cas d'insuffisance rénale, contrôler régulièrement la calcémie et la calciurie, et éviter l'administration de fortes doses. En cas de traitement de longue durée et (ou) d'insuffisance rénale : il est nécessaire de contrôler la calciurie et de réduire ou d'interrompre momentanément le traitement si celle-ci dépasse 7,5 mmol/24 h (300 mg/24 h) chez l'adulte.

CONDUITE ET UTILISATION DE MACHINES
La fluoxétine pouvant modifier l'attention et les capacités de réaction, il convient de prévenir de ce risque les cond
ucteurs de véhicules et les utilisateurs de machines.

INTERACTIONS

Interactions médicamenteuses : En particulier en cas d'association avec la vitamine D :

 Nécessitant des précautions d'emploi :

- Cyclines : diminution de l'absorption digestive des cyclines. Prendre les sels de calcium à distance des cyclines (plus de 2 heures, si possible).

- Digitaliques : risque de troubles du rythme. Surveillance clinique, et s'il y a lieu, contrôle de l'ECG et de la calcémie.

- Diphosphonates : risque de diminution de l'absorption digestive des diphosphonates. Prendre les sels de calcium à distance des diphosphonates (plus de 2 heures, si possible).
- Fer (sels) : diminution de l'absorption digestive des sels de fer. Prendre le fer à distance des repas et en l'absence de calcium.
• A prendre en compte :
- Diurétiques thiazidiques : risque d'hypercalcémie par diminution de l'élimination urinaire du calcium.

GROSSESSE et ALLAITEMENT

Ce produit peut être utilisé pendant la grossesse et l'allaitement. Cependant, la dose journalière ne doit pas dépasser 1 500 mg de calcium.

EFFETS INDÉSIRABLES

Troubles digestifs de type constipation, flatulence, vomissements, nausées. Hypercalciurie, hypercalcémie (en cas de traitement prolongé à fortes doses).

SURDOSAGE

 Symptômes : soif, polyurie, polydipsie, nausées, vomissements, déshydratation, hypertension artérielle, troubles vasomoteurs, constipation. Chez le nourrisson et l'enfant, l'arrêt de la croissance staturopondérale peut précéder tous les signes.

• Traitement : arrêt de tout apport calcique et, le cas échéant, de vitamine D, réhydratation et, en fonction de la gravité de l'intoxication, utilisation isolée ou en association de diurétiques, corticoïdes, calcitonine, éventuellement associés à une dialyse péritonéale.

PHARMACODYNAMIE

L'apport de calcium corrige la carence calcique alimentaire. Les besoins journaliers en calcium sont de l'ordre de 1 000 à 1 500 mg de calcium-élément.

PHARMACOCINÉTIQUE

 Absorption :
En milieu gastrique, le carbonate de calcium libère l'ion calcium en fonction du pH. Le calcium est essentiellement absorbé dans la partie haute de l'intestin grêle selon un mécanisme de transfert actif saturable dépendant de la vitamine D. Le taux d'absorption du calcium sous cette forme est de l'ordre de 30 % de la dose ingérée.

 Élimination :
Le calcium est éliminé par la sueur et les sécrétions digestives. Le calcium urinaire dépend de la fïitration glomérulaire et du taux de réabsorption tubulaire du calcium.

Voir aussi:

The subscriber's email address.