Aller au contenu principal

AMLOR



Amlodipine.


IDENTIFICATION DU MEDICAMENT

FORMES ET PRÉSENTATIONS

Amlor 5 : Boîtes de 15 comprimés ; Boîtes de 30 comprimés.
Amlor 10 : Boîtes de 30 gélules. 

COMPOSITION
- Forme gélule : amlodipine microcristalline ; Magnésium stéarate Amidon de maïs ;
- Forme comprimés : amlodipine bésylate, Glycolate d'amidon sodique ; hydrogénophosphate de calcium, Magnésium stéarate.

CLASSE PHAMACOTHERAPEUTIQUE
INHIBITEUR CALCIQUE (DIHYDROPYRIDINE).

INDICATIONS

- Traitement préventif des crises d'angine de poitrine : angor d'effort, angor spontané (dont angor de Prinzmetal).

- Hypertension artérielle.

POSOLOGIE ET MODE D'ADMINISTRATION

- Hypertension artérielle : la dose initiale est d'un comprimé (à 5 mg) une fois par jour, qui pourra être augmentée à 10 mg par jour en une seule prise en fonction de la réponse au traitement.

- Angine de poitrine : la dose initiale est d'un comprimé (à 5 mg) une fois par jour, qui pourra être augmentée à 10 mg par jour en une seule prise en fonction de la réponse au traitement. La dose quotidienne maximale est de 10 mg.
Il n'est pas nécessaire d'ajuster les doses chez le sujet âgé et chez l'insuffisant rénal.
En dehors de l'infarctus du myocarde récent, l'amlodipine peut être administrée quelque soit le degrés d'altération de la fonction ventriculaire gauche.
L'amlodipine n'est pas dialysable.
Il n'est pas nécessaire d'ajuster les doses d'amlodipine en cas d'association avec des diurétiques thiazidiques, des bêta-bloquants ou des inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotenslne.

CONTRE-INDICATIONS

Hypersensibilité aux dihydropyridines.

MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI

MISES EN GARDE

- L'efficacité et la tolérance de l'amlodipine n'ayant pas été étudiées chez l'enfant, son utilisation chez l'enfant est déconseillée.
- En cas de survenue de signes cliniques (asthénie, anorexie, nausées persistantes), il est recommandé de doser les enzymes hépatiques (transaminases). En cas d'élévation des taux à plus forte raison en cas d'ictère, le traitement doit être interrompu.

PRÉCAUTIONS D'EMPLOI
Insuffisance hépatique : La demi-vie de l'amlodipine est prolongée chez l'insuffisant hépatique.
Les recommandations posologiques à suivre dans ces cas n'ayant pas encore été établies, il convient d'administrer le produit avec précaution chez ces patients.

INTERACTIONS

• Association déconseillée :
Dantrolène (perfusion) : L'association d'un antagoniste du calcium et de dantrolène est potentiellement dangereuse (fibrillations ventriculaires).

• Associations nécessitant des précautions d'emploi :
- Alpha-1-bloquants (alfuzosine, prazosine) : majoration de l'effet hypotenseur.
- Baclofène : majoration de l'effet antihypertenseur.
- Rifampicine : Diminution des concentrations plasmatiques de l'antagoniste du calcium par augmentation de son métabolisme hépatique.
- Itraconazole : Risque majoré d'oedèmes par diminution du métabolisme hépatique de la dihydropyridine.

• Associations à prendre en compte :
- Bêta-bloquants : hypotension, défaillance cardiaque chez les malades en insuffisance cardiaque latente ou non contrôlée - Antidépresseurs imipraminiques (tricycliques) : effet antlhypertenseur / et risque d'hypotension orthostatique majorés (effet additif).
- Corticoïdes, tétracosactide (voie générale) : diminution de l'effet antihypertenseur (rétention hydrosodée des corticoïdes). - - Neuroleptiques: effet antihypertenseur et risque d'hypotension orthostatique majoré (effet additif).

GROSSESSE et ALLAITEMENT

Grossesse : Par mesure de précaution, il est préférable de ne pas utiliser l'amlodipine pendant la grossesse.
Allaitement : Il n'existe pas de données concernant le passage de l'amlodipine, dans le lait maternel.

EFFETS INDÉSIRABLES

Céphalées, rougeurs ou de sensation de chaleur de la face.
Comme avec les autres dihydropyridines, un oedème des chevilles et/ou de la face peut apparaître.
Plus rarement :
- Effets cardiaques : une tachycardie ou des palpitations.
- Effets cutanéo-muqueux : éruptions prurigineuses eczématiformes ou urticariennes parfois généralisées.
- Effets neuropsychiques : asthénie, sensations vertigineuses, troubles du sommeil.
- Effets digestifs : douleurs abdominales, perte de l'appétit, nausées, diarrhées, constipation.
- Effets neuromusculaires : crampes musculaires, paresthésies, tremblements.
- Effets hépatiques : des atteintes fonctionnelles hépatiques (cholestatiques ou mixtes) ont été notifiées exceptionnellement sous amlodipine. Elles sont réversibles à l'arrêt du traitement.
- Effets pulmonaires : dyspnée.
- Effets ORL : Dysgueusie.
Chez les coronariens, comme avec les autres inhibiteurs calciques, des douleurs thoraciques, éventuellement des douleurs angineuses, ont été observées.
Ces manifestations demeurent extrêmement rares mais imposent l'arrêt du traitement. Comme avec les autres dihydropyridines, un élargissement gingival léger a été rapporté chez les patients atteints d'une gingivite/parodontite prononcée. L'élargissement peut être évité ou disparaître avec une hygiène buccale soigneuse.

SURDOSAGE

Toute hypotension consécutive à une intoxication aiguë nécessite une surveillance, en unité de soins intensifs cardiologique. Un vasoconstricteur peut être utilisé pour restaurer le tonus vasculaire et la pression artérielle.
L'amlodipine n'est pas dialysable.

PHARMACODYNAMIE

ANTAGONISTE CALCIQUE / ANTI-HYPERTENSEUR / ANTI-ANGOREUX

Voir aussi:

The subscriber's email address.