Aller au contenu principal

ALFUZOSIN-CIMEX 10



Chlorhydrate d'Alfuzosine.


IDENTIFICATION DU MEDICAMENT

FORMES ET PRÉSENTATIONS

Boite de 30 comprimés à libération prolongée :

COMPOSITION
Principe actif: Alfuzosine hydrochloridum;

Excipients: Lactose monohydricum, Hypromellosum (E 464), Povidonum K25, Magnesii stearas (E 470b);
Forme galénique et quantité de principe actif par unité : 1 comprimé à Libération prolongée ALfuzosin-CIMEX 10 contient: 10 mg de chlorhydrate d'alfuzosine.

CLASSE PHAMACOTHERAPEUTIQUE
ALPHA-BLOQUANTS / MÉDICAMENTS UTILISÉS DANS L'HYPERTROPHIE BENIGNE DE LA PROSTATE
Code ATC: G04CA01.

• Mécanisme d'action: L'alfuzosine, un dérivé de la quinazoline actif par voie orale, est un antagoniste périphérique et sélectif des adrénorécepteurs alpha-1-postsynaptiques.

INDICATIONS

Traitement symptomatique des manifestations fonctionnelles de l'hyperplasie bénigne de la prostate.

POSOLOGIE ET MODE D'ADMINISTRATION

POSOLOGIE

La dose recommandée est un comprimé à libération prolongée de 10 mg par jour, à prendre de préférence après Le repas.

MODE D'ADMINISTRATION

Voie orale
Les comprimés doivent être avalés entiers.

CONTRE-INDICATIONS

- Hypersensibilité à L'aLfuzosine ou à tout autre composant de La préparation ;

- Antécédents d'hypotension orthostatique;

- Association avec d'autres alpha-bloquants;

- Insuffisance hépatique.

MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI

MISES EN GARDE

 Début de traitement:

En cas de posologie élevée ou chez les sujets hypertendus, une hypotension orthostatique peut apparaître, accompagnée des symptômes suivants: sensation vertigineuse, fatigue, sueur, faiblesse, rarement accompagnée de syncope.
Comme avec tous les alpha-bloquants, chez certains sujets, en particulier chez les patients recevant des antihypertenseurs (voir «Interactions»), une hypotension posturale avec ou sans symptômes (vertiges, fatigue, sueur) peut apparaître quelques heures après absorption.
Dans de tels cas, le patient devrait se coucher jusqu'à ce que Les symptômes aient complètement disparu. Ces symptômes qui sont le plus souvent transitoires, apparaissent au début du traitement et n'imposent généralement pas l'arrêt du traitement. Le patient devrait être informé de l'apparition possible de tels événements.

PRÉCAUTIONS D'EMPLOI
• Patients ayant une hypersensibilité connue à d'autres alpha-bloquants.

• Chez les insuffisants coronaires, le traitement spécifique de l'insuffisance coronaire devrait être poursuivi.
Il faudra cependant surveiller étroitement le patient si un angor réapparaît ou s'aggrave, le traitement par Alfuzosin-CIMEX 10 devrait être interrompu.

CONDUITE ET UTILISATION DE MACHINES
Aucune donnée n'est disponible sur la capacité de conduire des véhicules. Cependant, des effets indésirables comme des vertiges, étourdissements et asthénie peuvent se manifester.
Il faut donc en tenir compte lorsque l'on conduit un véhicule ou utilise une machine.

INTERACTIONS

• Associations contre-indiquées :

- Autres alpha- bloquants: prazosine, urapidile, indoramine, phentolamine.

• Associations à prendre en compte :

- Tous Les antihypertenseurs: bétabloquants, antagonistes du calcium, antihypertenseurs centraux, inhibiteurs de l'enzyme de conversion. L'aLfuzosine ralentit l'absorption et réduit La biodisponibilité du diltiazem.

- Anesthésiques généraux: l'administration d'anesthésiques généraux à un patient traité par L'aLfuzosine peut conduire à une instabilité de La tension artérielle.

• Associations possibles :
Chez les volontaires sains, aucune interaction pharmacocinétique ou pharmacodynamique n'a été observée entre alfuzosine et warfarine, digoxine, hydrochlorothiazide et aténolol.

GROSSESSE et ALLAITEMENT

Compte tenu de l'indication ce chapitre est sans objet.

EFFETS INDÉSIRABLES

Les effets indésirables les plus fréquemment observés chez les patients traités par l'alfuzosine sont présentés au sein de chaque classe d'organes par ordre décroissant de fréquence : Fréquent (>1/1oo, <1/10), occasionnel (>1/1000, <1/100), rare (>1/1o'ooo, <1/1000).

- Troubles du système nerveux : Fréquent : étourdissement/vertiges 2% Occasionnel : tendance lipothymique (malaises 0,6%), céphalées 0,1% Rare: asthénie, somnolence.

- Troubles cardiovasculaires: Occasionnel : palpitations/tachycardie 0,1%, hypotension orthostatique 0,7%, syncopes 0,1% Rare: extrasystoles.

- Troubles du système gastro-intestinal: Occasionnel: troubles digestifs mineurs (gastralgies 0,5%, nausées 0,3%, diarrhées 0,2%, dyspepsies 0,1%) Rare: sécheresse de la bouche.
- Troubles cutanés: Rare: éruptions cutanées, prurit.

- Troubles généraux : Occasionnel: oedèmes 0,1%, précordialgies 0,05% Rare: flush.

SURDOSAGE

Symptômes: hypotension, étourdissement, très rarement: état comateux.

En cas de surdosage, le patient devrait être hospitalisé, gardé en position couchée, et traité pour une hypotension.

L'aLfuzosine n'est pas facilement dialysable à cause de son degré élevé de liaison aux protéines.

PHARMACODYNAMIE

Les études pharmacologiques réalisées in vitro ont montré la sélectivité de l'alfuzosine pour les adrénorécepteurs alpha-1 localisés sur la prostate, le col de la vessie et l'urètre prostatique.
Les manifestations cliniques de L'HBP (Hyperplasie Bénigne de la Prostate) résultent d'une obstruction infra-vésicale, mécanisme faisant intervenir des facteurs anatomiques (statiques) et fonctionnels (dynamiques).

La composante fonctionnelle de l'obstruction est due à une tension des muscles de la prostate, tension médiée par les récepteurs alpha-1.

L'activation des récepteurs alpha-1 stimule la contraction des muscles lisses augmentant ainsi la tension de la prostate, de la capsule prostatique, de l'urètre et du col vésical. La résistance à la vidange vésicale est alors augmentée conduisant à une obstruction à l'évacuation du flux urinaire et secondairement à une instabilité vésicale. Les alpha-bloquants, par une action directe sur le muscle lisse de tissu prostatique, diminuent l'obstruction infra-vésicale.

Les études réalisées in vivo sur l'animal ont montré que l'alfuzosine diminuait la pression urétrale et donc la résistance au flux urinaire lors de la miction.
De plus, l'alfuzosine inhibe la réponse hypertonique de l'urètre plus facilement que celle des vaisseaux. Elle possède une urosélectivité fonctionnelle chez le rat normotendu vigile: La pression infra-urétrale est diminuée à des doses qui n'ont pas d'effet sur la pression artérielle.

Chez l'homme, l'alfuzosine améliore la vidange en diminuant le tonus de l'urètre, la résistance vésicale et facilite l'évacuation du flux urinaire.

Lors des études contrôlées contre placebo, chez des patients souffrant d'HBP, l'alfuzosine:
- augmente significativement le débit urinaire (d'une moyenne de 30% chez les patients ayant un débit <15 ml/s); cette amélioration est observée dès la première dose;
- diminue significativement la pression du détrusor et augmente le volume provoquant la première sensation de besoin d'uriner;
- réduit significativement le volume urinaire résiduel. Une fréquence plus basse de la rétention urinaire aiguë est observée chez les patients traités par l'alfuzosine par rapport aux patients non traités.

Ces effets urodynamiques favorables conduisent à une amélioration des symptômes urinaires irritatifs et obstructifs.

De plus, il a été démontré que l'efficacité de la forme à libération prolongée d'alfuzosine sur l'amélioration du débit maximal urinaire et l'effet restreint sur la pression artérielle sont liés à son profil pharmacocinétique.

L'efficacité sur le débit maximal urinaire est par ailleurs maintenue tout au long des 24 heures après la prise.

PHARMACOCINETIQUE

 Absorption:
Pour le comprimé à libération prolongée: La biodisponibilité absolue du comprimé à 10 mg est de 48,9 ± 2,9%. La valeur moyenne de la biodisponibilité est 104,4% ± 6,4% (intervalle: 63,1%-144%) par rapport à la forme à libération immédiate (3x 2,5 mg/jour) chez les volontaires sains d'âge moyen.
Les concentrations maximales sont atteintes 9 heures après administration, comparé à 1 heure après administration de la forme à libération immédiate.
Les concentrations à l'équilibre (steady- state) sont obtenues le 2ème jour. Les études ont montré que des profils pharmacocinétiques cohérents sont obtenus lorsque le produit est absorbé après un repas. Dans ces conditions, la Cmax et la Cmin (étude de bioéquivalence chez 52 volontaires) sont respectivement de 10,6 µg/ml (produit de référence: 10,7 µg/ ml) et 3,2 µg/ml (produit de référence: 3,3 µg/ml). L'AUCo-24 moyenne est de 145 µg x h/ml (produit de référence: 152 µg x h/ml).
• Distribution:
Le taux de liaison aux protéines plasmatiques est d'environ 90%. Métabolisme: L'alfuzosine est fortement métabolisée par le foie.
 Elimination:
La demi-vie apparente est de 9,1 heures. Seuls 11% du composé inchangé sont excrétés dans l'urine. La majorité des métabolites (qui sont inactifs) sont excrétés dans les fèces (75 à 91%).
• Cinétique pour certains groupes de patients:

- Patients âges: Les profils pharmacocinétiques (Cmax et AUC) des patients âgés ne sont pas augmentés par rapport aux volontaires sains d'âge moyen.

- Insuffisance rénale: Comparé aux sujets avec fonction rénale normale, les valeurs moyennes de Cmax et de l'AUC sont modérément augmentées chez les patients ayant une insuffisance rénale, sans modification de la durée apparente de demi-vie. Ce changement de profil pharmacocinétique n'est pas considéré comme cliniquement significatif. Ainsi, aucun ajustement de la dose n'est nécessaire.

DONNÉES DE SÉCURITÉ PRÉCLINIQUE

L'alfuzosine n'a pas d'effet cancérigène ni d'effet mutagène; on n'a pas non plus observé d'effet dans les études toxicologiques de reproduction. Les études précliniques chez le rat et le chien ont montré une bonne tolérance générale aussi bien en utilisation à court terme qu'à long terme.
Les doses administrées se situaient bien au-delà des doses utilisées chez l'homme.

Voir aussi:

The subscriber's email address.