Aller au contenu principal

une intelligence artificielle habilité à établir un diagnostic à la place d'un médecin

Un logiciel capable de détecter seul une maladie et d’établir un diagnostic sans l’intervention d’un médecin : ce n’est plus de la science-fiction, mais bien la réalité. Pour la première fois, aux États-Unis, un dispositif d’intelligence artificielle vient de recevoir de la part de la Food and Drug Administration, l'agence de santé américaine, une autorisation de mise sur le marché.

Dans un communiqué daté du 11 avril, l’administration américaine explique avoir donné le feu vert au logiciel IDx-DR, un programme capable d’établir seul un diagnostic de rétinopathie diabétique sur des photos de fond d'œil.

Un dépistage plus précoce de la maladie

La rétinopathie diabétique est une complication oculaire touchant près de la moitié des diabétiques de type 2. En France, 40 % des diabétiques, soit 1 million de patients, ont une rétinopathie diabétique. Très grave, cette pathologie est liée à l’occlusion des capillaires rétiniens, qui provoque une ischémie de la rétine, la membrane sensorielle de l'œil, et peut conduire en l’absence d’un traitement adapté à une cécité.

Le programme IDx-DR est capable de détecter la maladie en analysant des clichés détaillés de la rétine du patient. Doté d’une intelligence artificielle, le IDx-DR ne se contente pas de réaliser les photos : il les analyse ensuite pour établir seul un diagnostic. "Le IDx-DR est le premier appareil autorisé à la commercialisation qui fournit un dépistage sans qu’un clinicien interprète l’image ou les résultats, ce qui le rend utilisable par des professionnels de santé qui ne sont normalement pas impliqués dans les soins oculaires", explique la FDA dans son communiqué.

Par conséquent, le diagnostic peut être établi par une infirmière ou un médecin non spécialisé. En cas de dépistage positif, le patient peut alors être redirigé vers un spécialiste. Permettant de dépister la maladie à un stade précoce, le IDx-DR présente aussi l’avantage de décharger les spécialistes d’une partie de leurs consultations, et donc de réduire les délais pour obtenir un rendez-vous.

Un diagnostic fiable dans plus de 9 cas sur 10

Pour délivrer l’autorisation de mise sur le marché, la FDA s’est basée sur une étude clinique portant les images rétiniennes de 900 patients diabétiques. Dans près de 90% des cas, le IDx-DR a réalisé le bon diagnostic, que le patient soit ou non atteint d’une rétinopathie diabétique.

Toutefois, précise la FDA, de nombreuses restrictions empêchent le logiciel d’être testé sur l’ensemble des patients : ceux ayant subi un traitement au laser ne pourront pas bénéficier du diagnostic du IDx-DR, de même que les femmes enceintes et les patients souffrant d’une perte de vision persistante ou d’une vision floue. 

Pour le moment, la mise sur le marché de l’IDx-DR n’est prévue qu’aux États-Unis, mais il n’est pas exclu que le logiciel soit un jour commercialisé en France. En effet, sur son site, la société IDx affirme que son programme a obtenu la certification CE, qui autorise la commercialisation en Europe. Même si elle n’a pas été consultée en amont, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) pourrait donc effectuer des contrôles pour évaluer la fiabilité du logiciel.

source

Voir aussi:

The subscriber's email address.