Aller au contenu principal

STRESAM



STRESAM

 

Chlorhydrate d'étifoxine.

IDENTIFICATION DU MEDICAMENT

FORMES ET PRÉSENTATIONS
Gélule, boîtes de 24 & 60.

COMPOSITION
Chlorhydrate d'étifoxine  50 mg
Excipients : lactose, talc, cellulose microcristalline, silice colloïdale, stéarate de magnésium.
Enveloppe : gélatine, glycérine, oxyde de titane, indigotine (E132).

CLASSE PHAMACOTHERAPEUTIQUE
ANXIOLYIIQΠDE LA CLASSE DES BENZOXAZINES.

INDICATIONS

Manifestations psychosomatiques de l'anxiété telles que dystonies neurovégétatives, notamment à expression cardiovasculaire.

POSOLOGIE ET MODE D'ADMINISTRATION

POSOLOGIE
En moyenne, 3 à 4 gélules par jour réparties en 2 ou 3 prises pendant quelques jours à quelques semaines.  

MODE D'ADMINISTRATION
Voie orale.
L'administration des gélules sera répartie au cours de la journée.
L'arrêt du traitement n'entraîne pas de phénomène de sevrage. 

CONTRE-INDICATIONS

• État de choc.
• Insuffisance hépatique et (ou) rénale sévère.
• Myasthénie.

MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI

MISES EN GARDE
En raison de la présence de lactose, ce médicament est contre-indiqué en cas de galactosémie congénitale, de syndrome de malabsorption du glucose et du galactose ou de déficit en lactase.

PRÉCAUTIONS D'EMPLOI
En raison (tes risques de potentialisation réciproque, l'association avec les dépresseurs centraux sera prescrite avec prudence et l'absorption simultanée de boissons alcoolisées est déconseillée.

CONDUITE ET UTILISATION DE MACHINES
L'attention est attirée, notamment chez les conducteurs de véhicules et les utilisateurs de machines, sur les risques de somnolence liés à ce médicament.

EN CAS D'OUBLI
Il n'est pas recommandé d'augmenter la dose suivante.

INTERACTIONS

• Association déconseillée
+ Alcool : majoration par l'alcool de l'effet sédatif de ces substances. L'altération de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de véhicules et l'utilisation de machines. Eviter la prise de boissons alcoolisées et de médicaments contenant de l'alcool.
• Associations à prendre en compte
+ Autres dépresseurs du système nerveux central tels que dérivés morphiniques (analgésiques, antitussifs et traitements de substitution), benzodiazépines, hypnotiques, neuroleptiques, antihistaminiques H1 sédatifs, antidépresseurs sédatifs, antihypertenseurs centraux, baclofène, thalidomide. Majoration de la dépression centrale.
L'altération de la vigilance peut rendre dangereuses la conduite de véhicules et l'utilisation de machines.

GROSSESSE et ALLAITEMENT

Compte tenu des données disponibles, il est préférable par mesure de prudence d'éviter d'utiliser l'étifoxine au cours de la grossesse quel qu'en soit le terme. En effet les données animales sont rassurantes mais les données cliniques sont insuffisantes..

EFFETS INDÉSIRABLES

Légère somnolence survenant en début de traitement et disparaissant spontanément au cours de la poursuite de celui-ci. Éruptions cutanées rares, manifestations allergiques très rares à type d'urticaire et d'oedème de Quincke.

PHARMACODYNAMIE

Le STRESAM exerce une action régulatrice neurovégétative. Les études effectuées chez l'animal et chez l'homme n'ont pas établi d'effet rebond ni de potentiel de pharmacodépendance (physique ou psychique).

PHARMACOCINETIQUE

Le chlorhydrate d'étifoxine est bien absorbé par voie orale, Il ne se fixe pas aux éléments figurés du sang, la concentration plasmatique décroît lentement on trois phases et il s'élimine principalement par voie urinaire. Le chlorhydrate d'étifoxine passe dans le placenta.

Voir aussi:

The subscriber's email address.