Aller au contenu principal

IPPZOR 15



 

Lansoprazole.

IDENTIFICATION DU MEDICAMENT

FORMES ET PRÉSENTATIONS
Microgranules gastro-résistants en gélule / Boite de l5 gélules.

COMPOSITION
Lansoprazole 15mg
Excipients: saccharose, laurylsulfate de sodium, meglumine, mannitol, hypromellose, macrogol 6000, talc, polysorbate 80, dioxyde de titane, copolymère d'acide méthacrylique et d'acrylate d'éthyle (1 :1) (Eudragit L30 D-55 q.s.p. une gélule
Enveloppe de la gélule :
Tête : gélatine, dioxyde de titane, érythrosine, oxyde de fer jaune, oxyde de fer rouge ;
Corps : gélatine, dioxyde de titane, indigotine.

CLASSE PHAMACOTHERAPEUTIQUE
INHIBITEURS DE LA POMPE A PROTONS.

INDICATIONS

- Traitement symptomatique du reflux gastro-oesophagien, associé ou non à une oesophagite. 
- Traitement d'entretien et prévention des récidives des oesophagites par reflux gastro-oesophagien.
- Prévention des rechutes des ulcères duodénaux
-Traitement préventif des lésions gastroduodénales induites par les anti-inflammatoires non stéroïdiens chez les patients à risque (notamment âge supérieur à 65 ans, antécédents d'ulcère
gastroduodénal) pour lesquels un traitement anti-inflammatoire esl indispensable.

POSOLOGIE ET MODE D'ADMINISTRATION

POSOLOGIE
- Traitement symptomatique du reflux gastro-oesophagien : 1 gélule à 15 mg par jour.
- Traitement d'entretien et prévention des récidives des oesophagites par reflux gastro-oesophagien : 1 gélule à 15 mg par jour et, si nécessaire, 30 mg par jour.
-Traitement d'entretien des ulcères duodénaux : 1 gélule à 15 mg par jour.
-Traitement préventif des lésions gastroduodénales induites par les anti-inflammatoires non stéroïdiens chez les patients à risque : 1 gélule à 15 mg par jour.

MODE D'ADMINISTRATION
Les gélules ne doivent pas ëtre ni croquer ni écraser car cela altérerait leurs propriétés.
Pour un effet optimal, le lansoprazole doit être pris une fois par jour le matin, sauf dans le cas d'une éradication de Helicobacter pylori pour lequel le traitement doit être pris deux fois par jour, une fois le matin et une fois le soir.
Ippzor doit être pris au moins 30 minutes avant les repas. 

CONTRE-INDICATIONS

- Allergie au lansoprazole ou à l'un des excipients. 
- Ce médicament ne doit pas être administré avec de l'atazanavir. 

MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI

MISES EN GARDE
- Avant tout traitement par Lansoprazole, il convient d'exclure une éventuelle malignité gastrique lors du traitement de l'ulcère gastrique.
- Le traitement peut conduire à une légère augmentation du risque d'infections gastro-intestinales due à une diminution de l'acidité gastrique. Un suivi régulier du traitement doit être réalisé chez les patients soumis au traitement d'entretien pendant plus d'un an
- La survenue d'une diarrhée persistante au cours des premiers mois de traitement peut évoquer une colite et ainsi conduire à interrompre le traitement
- En raison de la présence de saccharose, ce médicament est contre-indiqué en cas d'intolérance au fructose, de syndrome de malabsorption du glucose et du galactose, ou de déficit en sucrase-isomaltase.

PRÉCAUTIONS D'EMPLOI
Le lansoprazole doit être utilisé avec précaution chez les patients atteints d'insuffisance hépatique sévère ou modérée
L'utilisation de ce médicament n'est pas recommandée chez l'enfant .

CONDUITE ET UTILISATION DE MACHINES
La prise de ce médicament peut entraîner des étourdissements, des vertiges, une somnolence, de la fatigue et des troubles visuels
Dans ces cas, la capacité à réagir peut être diminuée.

GROSSESSE et ALLAITEMENT

Par mesure de précaution, il est préférable de ne pas utiliser ce médicament au cours de la grossesse et de l'allaitement. 

EFFETS INDÉSIRABLES

Ont été rapportés
- Fréquemment : céphalées, étourdissement, diarrhées, constipation, douleurs abdominales, vomissements, nausées, flatulence, sécheresse de la bouche ou de la gorge, urticaire, prurit, rash, perturbation du bilan hépatique, asthénie
- Peu fréquemment : dépression, myalgie, arthralgie, oedème, thrombopénie, éosinophilie, leucopénie. agranulocytose, pancytopénie.
- Rarement : anémie, insomnie, hallucination, confusion, vertiges, paresthésie, somnolence, tremblements, troubles visuels, glossite, candidose oesophagienne, dysgueusie , pancréatite, hépatite, ictère, chute des
Cheveux, érythème polymorphe, photosensibilité, néphrite interstitielle. , gynécomastie, fièvre, oedème de Quincke, anorexie, impuissance.

Voir aussi:

The subscriber's email address.