Aller au contenu principal

CIPRO 500 - CIPRO 750



 

Ciprofloxacine. 

IDENTIFICATION DU MEDICAMENT

FORMES ET PRÉSENTATIONS
• CIPRO 500 mg : comprimé pelliculé - Blister PVC/Alu, Boîte de 14 comprimés.
• CIPRO 750 mg : comprimé pelliculé - Blister PVC/Alu. Boîte ëe 14 comprimés.

COMPOSITION

Par flacon
 
Cipro® 500 mg
 
Cipro® 750 mg  
Ciprofloxacine (Base)
 
500 mg
 
700 mg
 

Excipients : Cellulose microcrisialiine. Carboxyméthylamidon sodique, Stéarate de magnésium, Opadry ................. q.s.

CLASSE PHAMACOTHERAPEUTIQUE
Ciprofloxacine est un antibiotique de la famille des fluoroquinolones. Elle est fortement bactéricide par inhibition de l'ADN-gyrase dans le cas des bactéries sensibles.

INDICATIONS

Elles procèdent à l'activité antibactérienne et des caractéristiques pharmacocinétiques de la Ciprofloxacine.
Elles sont limitées chez l'adulte au traitement :
• de l'urétrite gonococcique chez l'homme.
• des infections urinaires basses et hautes, compliquées ou non (y compris prostatites)
• des infections intestinales
• de relais des infections ostéoarticulaires
• des infections ORL suivantes :
- sinusites chroniques
- poussées de surinfection des otites chroniques (quelle que soit leur nature), et des cavités d'évidement
- préparations pré-opératorres d'otites chroniques ostéitiques ou cholestéatomateuses
- traitement de relais des otites malignes externes
• à l'exception des infections pneumococciques, aux suppurations bronchiques, notamment quand un bacille Gram - est suspecté :
- chez le sujet à risque (éthylique chronique, tabagique, sujet de plus de 65 ans, immunodéprimé)
- chez le bronchitique chronique lors de poussées itératives
- chez les patients atteints de mucoviscidose
- des infections sévères à bacilles Gram - et à staphylocoques sensibles, dans leurs localisations rénale et urogénitale, y compris prostatique, pelvienne, gynécologique, intestinale, hépatobiliaire, ostéoarticulaire, cutanée, ORL et respiratoire.

POSOLOGIE ET MODE D'ADMINISTRATION

POSOLOGIE
Les comprimés peuvent être prescrits d'emblée ou en relais de la voie IV en fonction de l'état du patient.
La posologie est fonction de l'indication, de la gravité et du siège de l'infection, de la sensibilité du germe en cause et du poids du sujet. En cas d'insuffisance rénale la posologie sera adaptée en fonction de la clairance de la créatînine ou de la créatinémie.
• Adulte ayant une fonction rénale normale :
- Urétrite gonococcique : 250 mg en prise unique.
- Infections urinaires basses non compliquées : 250 mg deux fois par jour.
- Infections urinaires basses et hautes, compliquées ou non (y compris prostatiques) ; ostéo-articulaire en traitement de relais de la voie injectable; - infections intestinales ; suppurations bronchiques définies selon les indications thérapeutiques ; sinusites et otites chroniques ; otites malignes externes (La durée minimale de traitement est de 1 à 2 mois) ;  infections sévères à bacilles Gram - et à staphylocoques sensibles dans leurs localisations rénales et urogénitales, y compris prostatiques, pelvienne, gynecologique, intestinale, hépatobiliare, ostéo-articulaire, cutanée, ORL et respiratoire : 500 mg à 750 mg 2 fois par jour.
- Insuffisant rénal :Chez le sujet insuffisant rénal, et chez le malade dous hémodialyse ou sous dialyse péritonéale, la dose quotidienne sera réduite de moitié en observant un intervalle de 24 heures entre deux administrations.
- Insuffisant hépatique sévère avec ascite : La dose quotidienne sera réduite de moitié en observant un intervalle de 24 heures entre deux administrations : 500 mg en prise unique.
• Chez l'enfant à partir de 5 ans atteint de mucoviscidose :
20 mg/kg 2 fois par jour (1500 mg/jour au maximum).
Dans les cas exceptionnels du traitement d'infection d'infections sévères chez l'enfant en dehors de la mucoviscidose, après en avoir examiné le rapport bénéficie/risque, lorsque aucun autre traitement n'est possible ou après échec de traitement conventionnel, le schéma posologique est le suivant : 10 à 15 mg/kg 2 fois par jour (1500mg/jour au maximum).

MODE D'ADMINISTRATION
Les comprimés CIPRO peuvent être prescrits d'emblée ou en relais de la voie IV en fonction de l'état du patient.
La durée de traitement ne dépasse pas généralement 14 jours.

CONTRE-INDICATIONS

Absolues :
- Antécédents de tendinopathie due à une fluoroquinolone.
- Hypersensibilité à la ciprofloxacine ou à un produit de la famille des quînolones.
- Allaitement.
• Relatives :
- Enfants jusqu'à la fin de la période de croissance
- Grossesse

MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI

MISES EN GARDE
- Éviter l'exposition au soleil et aux rayonnements ultraviolets pendant le traitement, en raison du risque de photosensibilisation.
- Les tendinites, rarement observées, peuvent parfois conduire à une rupture touchant plus particulièrement le tendon d'Achille, pour laquelle la corticothérapie au long cours semble être un facteur favorisant. Le risque de survenue d'une arthropathie est à surveiller, plus particulièrement chez l'enfant.

PRÉCAUTIONS D'EMPLOI
- Tendinites : l'apparition de signes de tendinite demande donc un arrêt du traitement, la mise au repos des deux tendons d'Achille par une contention appropriée ou des talonnettes,
- Concernant plus spécifiquement l'enfant, si des douleurs articulaires apparaissent au cours du traitement par la ciprofloxacine. celui-ci doit être interrompu et l'articulation concernée mise au repos,
- La ciprofloxacine doit être utilisée avec prudence chez les patients ayant des antécédents de convulsions ou des facteurs prédisposant à la survenue de convulsions,
- La ciprofloxacine doit être utilisée avec prudence chez les patients atteints de myasthénie.

INTERACTIONS

• Nécessitant des précautions d'emploi :
Anticoagulants oraux (décrit pour la warfarine) : augmentation de l'effet de l'anticoagulant oral et du risque hémorragique
- Théophyllines (bases et sels) et aminophylline : augmentation de la théophyllinémie avec risque de surdosage en théophylline
- Ropinirole : augmentation des concentrations plasmatiques de ropinirole avec risque de surdosage (diminution de son métabolisme hépatique).
• A prendre en compte :
- Caféine augmentation des taux de caféine dans l'organisme (diminution du métabolisme hépatique de la caféine).

GROSSESSE et ALLAITEMENT

Ce médicament est déconseillée pendant la grossesse.
L'administration de ce médicament fait contre-indiquer l'allaitement, en raison du passage du produit dans ie lait maternel.

EFFETS INDÉSIRABLES

- Troubles digestifs ; Manifestations cutanées (éruption érythémateuse maculopapuieuse);
- Réaction au point d'injection;
- Atteintes de l'appareil locomoteur (myalgie et/ou arthralgie, rares cas de tendinites et ruptures du tendon d'Achille) ;
- Manifestations neurologiques (convulsions, céphalées) ;
- Atteintes rénales ;
- Manifestations allergiques (urticaire) ;
- Manifestations hématologiques (leucopénie, thrombopénie, hyperéosinophilie) ;
- Manifestations hépatiques (élévation des transaminases, des phosphatases alcalines, de la bilirubinémie).

PHARMACODYNAMIE

Voir aussi:

The subscriber's email address.