Aller au contenu principal

CALPEROS 500



 

Carbonate de calcium.

IDENTIFICATION DU MEDICAMENT

FORMES ET PRÉSENTATIONS
Comprimé à sucer. 30 comprimés sous plaquette thermoformée.

COMPOSITION
Carbonate de calcium 1250 mg, quantité correspondant à calcium 500 mg.
Excipients: Gélatine, croscarmellose sodique, aspartam, stéarate de magnésium, sorbitol, arôme menthe pour un comprimé. Composition de l'arôme menthe: huile essentielle de menthe à 25% sur support gomme, maltodextrine et sorbitol.

CLASSE PHAMACOTHERAPEUTIQUE
Apport calcique.

INDICATIONS

- Carences calciques en période de croissance, de grossesse, d'allaitement.
- Traitement d'appoint des ostéoporoses (séniles, post-ménopausiques, sous corticothérapie, d'immobilisation lors de la reprise de la mobilité).

POSOLOGIE ET MODE D'ADMINISTRATION

Adultes: Carence calcique en général et traitement d'appoint des ostéoporoses: 1 g à 1,5 g de calcium élément par jour, soit 2,5 comprimés par jour.
Enfants: Carence calcique en période de croissance: 1 à 2 comprimés par jour en fonction de l'âge.

CONTRE-INDICATIONS

- Hypercalcémie, Hypercalciurie, lithiase calcique, calcifications tissulaires (néphrocalcinoses...).
- Immobilisations prolongées s'accompagnant d'hypercalciurie et/ou d'hypercalcémie. Le traitement calcique ne doit être utilisé qu'à la reprise de la mobilisation.
- Hypersensibilité à l'un des constituants.
- Phénylcétonurie.

MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI

MISES EN GARDE
- En cas d'insuffisance rénale, contrôler régulièrement la calcémie et la calciurie et éviter l'administration de fortes doses. L'administiation conjointe de calcium et de vitamine D doit être faite sous stricte surveillance médicale (cf. Interactions médicamenteuses). Cette spécialité contient des dérivés terpéniques, en tant qu'excipients qui peuvent abaisser le seuil épileptogène.
- A doses excessives, risque d'accidents neurologiques à type de convulsions chez le nourrisson et chez l'enfant.
Respecter les posologies et la durée de traitement préconisées.

PRÉCAUTIONS D'EMPLOI
- En cas de traitement de longue durée: Il est nécessaire de contrôler la calciurie et de réduire ou d'interrompre momentanément le traitement si celle-ci dépasse 7,5 mmol/24 h (300 mg/24 h) chez l'adulte et 0,12 mmol/kg/24 h (5 à 6 mg/kg/24 h) chez l'enfant.
- En cas de traitement associé à base de digitaliques, tétracyclines, vitamine D, fluorure de sodium: voir inter¬actions médicamenteuses.
- En cas d'antécédents d'épilepsie, tenir compte de la présence, en tant qu'excipients, de dérivés terpéniques.

INTERACTIONS

• En cas de traitement avec les digitaliques: l'administration orale de calcium, surtout si elle est associée à la vitamine D, augmente la toxicité des digitaliques et doit se faire sous stricte surveillance électrocardiographique.
• En cas de traitement avec les tétracyclines par voie orale, il est recommandé de décaler d'au moins 3 heures la prise de calcium (Interférence possible au niveau de l'absorption des tétracyclines).
• En cas de traitement avec la vitamine D à fortes doses, un contrôle hebdomadaire de la calciurie et de la calcémie est indispensable.
• En cas de traitement à base de fluorure de sodium: il est conseillé de prendre le calcium à distance du fluorure de sodium.

EFFETS INDÉSIRABLES

- Constipation, flatulence, éructations, nausées.
- Hypercalcémie en cas de traitement prolongé à fortes doses.
- Risque d'hypophosphatémie.
- En raison de la présence, en tant qu'excipients, de dérivés terpénique et en cas de non respect des doses préconisées: risque de convulsions chez le nourrisson et chez l'enfant; possibilité d'agitation et de confusion chez tes sujets âgés.

SURDOSAGE

Symptômes: soif, polyurie, polydipsie, nausées, vomissements, déshydratation, hypertension artérielle, troubles vasomoteurs, constipation. Chez le nourrisson et l'enfant, l'arrêt de croissance staturo-pondérale peut précéder tous tes signes.

Traitement: arrêt de tout apport calcique et vitaminique D. rehydratation et, en fonction de la gravité de l'intoxication, utilisation isolée ou en association de diurétiques, corticoïdes, calcitonine, dialyse péritonéale.

PHARMACODYNAMIE

La teneur unitaire élevée en calcium élément permet l'absorption d'une quantité de calcium suffisante avec un nombre de prise limité.

PHARMACOCINETIQUE

Après administration orale, le carbonate de calcium est principalement absorbé dans la partie haute de l'intestin à raison de 30% de la dose ingérée.

Voir aussi:

The subscriber's email address.