Aller au contenu principal

ATROPINE SULFATE AGUETTANT



 

Sulfate d'Atropine

IDENTIFICATION DU MEDICAMENT

FORMES ET PRÉSENTATIONS
Solution injectable en ampoule de 1 mL,
Boîte de 10.

COMPOSITION

ATROPINE (SULFATE) AGUETTANT 0,25 mg/mL, solution injectable

 

ATROPINE (SULFATE) AGUETTANT 0,50 mg/mL, solution injectable

 

ATROPINE (SULFATE) AGUETTANT 1 mg/mL, solution injectable
 
La substance active est
Atropine (sulfate d') .............. 0,25 mg
Pour une ampoule de 1 mL.

 

La substance active est
Atropine (sulfate d') .............. 0,50 mg
Pour une ampoule de 1 mL.

 

La substance active est
Atropine (sulfate d') ................. 1 mg
Pour une ampoule de 1 mL.

 

Les autres composants sont :
chlorure de sodium, citrate de sodium, acide citrique monohydraté, acide sulfurique, eau pour préparations injectables.

CLASSE PHAMACOTHERAPEUTIQUE
ANTI-SPASMODIQUE ANTI-CHOLINERGIQUE / PREMEDICATION EN ANESTHESIE / ANTI-ARYTHMIQUE / ANTIDOTE
(A : appareil digestif et métabolisme) (C : système cardio-vasculaire)

INDICATIONS

- Prévention et le traitement de certains troubles cardiaques, notamment en cas de pré-anesthésie ou d'infarctus du myocarde,
- Douleurs spasmodiques du tube digestif, des voies biliaires et des voies urinaires,
- Antidote dans certaines intoxications.

POSOLOGIE ET MODE D'ADMINISTRATION

POSOLOGIE
Antispasmodique (voie SC) :
- chez l'adulte : 0,25 à 1 mg toutes les 6 heures, posologie maximale : 2 mg / 24 h,
- chez l'enfant : au-dessus de 6 ans : 0,50 mg en dose unique,
- entre 2 et 6 ans : 0,25 mg en dose unique.
Médication pré-anesthésique (voie SC) :
- chez l'adulte : 1 mg,
- chez l'enfant (de 30 mois à 15 ans) : 0,1 mg à 0,5 mg,
- chez le nourrisson (de 1 à 30 mois) : 0,1 mg à 0,3 mg.
En cardiologie (voie IV lente) : chez l'adulte : 0,5 à 1 mg.
En cas d'intoxication (voie IV lente) : 2 mg d'emblée, puis 1 mg toutes les 1/2 heures jusqu'à assèchement des sécrétions bronchiques.

MODE D'ADMINISTRATION
Voie sous-cutanée ou intra-veineuse lente, selon l'indication

CONTRE-INDICATIONS

- antécédent d'allergie à l'un des constituants,
- risque de glaucome par fermeture de l'angle,
- troubles urétro-prostatiques avec risque de rétention urinaire,
- allaitement.

MISES EN GARDE et PRÉCAUTIONS D'EMPLOI

MISES EN GARDE

PRÉCAUTIONS D'EMPLOI
- troubles de la prostate,
- insuffisance hépatique ou insuffisance rénale,
- troubles cardiaques (insuffisance coronarienne, troubles du rythme),
- hyperthyroïdie,
- bronchite chronique (en raison de l'accroissement de la viscosité des sécrétions bronchiques),
- troubles intestinaux (occlusion intestinale, atonie intestinale, mégacôlon toxique).
• Ne pas mélanger avec d'autres médicaments au moment de l'emploi.
• Lors de l'administration par voie sous-cutanée, une douleur au point d'injection d'intensité plus ou moins importante et persistant de 5 à 15 minutes le plus souvent, est observée. Il est donc recommandé d'en prévenir le patient avant l'injection. L'injection est plus douloureuse si elle est pratiquée dans le bras. Il est donc conseillé de privilégier dans la mesure du possible l'injection au niveau du ventre ou de la face antéroexterne de la cuisse.

CONDUITE ET UTILISATION DE MACHINES
L'attention des conducteurs de véhicule et des utilisateurs de machine est attirée sur le risque lié aux troubles de la vision.

SPORTIFS

INTERACTIONS

GROSSESSE et ALLAITEMENT

Ce médicament NE DOIT GÉNÉRALEMENT PAS ÊTRE UTILISE au cours du dernier trimestre de la grossesse.
Ce médicament diminue la production de lait maternel et peut entraîner des réactions de toxicité chez l'enfant. En conséquence, si sa prise apparaît réellement indispensable, l'allaitement est contre-indiqué pendant la durée du traitement

EFFETS INDÉSIRABLES

- sécheresse buccale,
- hyperviscosité des sécrétions bronchiques,
- hyposécrétion lacrymale,
- trouble de l'accommodation,
- troubles cardiaques (tachycardie, palpitations),
- constipation,
- rétention urinaire,
- excitabilité, irritabilité,
- confusion mentale chez les personnes âgées.

Voir aussi:

The subscriber's email address.